Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 10:13

L’obsolescence est le fait pour un produit d’être dépassé soit  parce que passé de mode soit le plus souvent parce qu'on a inventé mieux et plus moderne. L'obsolescence programmée c'est quand on fabrique quelque chose dont on prévoit la durée de vie et ... de pannes qui nous obligeront à le remplacer au bout de quelques années. Notre société fonctionne comme ça aujourd'hui. En sera-t-il de même demain et après demain? Voici maintenant un extrait d'un texte de Paul que j'aime beaucoup:

 

"Là ce matin, l'écran plat cristaux magiques  grande taille s'est mis à clignoter puis à s'éteindre; je rallumais et en une minute, ça recommençait puis s'éteignait... bref il semble déjà fichu !

 

Ben heureusement, j'ai encore deux petits écrans standards, un dell et un olivetti, cathodiques, achetés d'occasion, qui marchent toujours.

 

Il y'avait aussi l'ouvre boîte qu'on utilise quotidiennement qui marchait plus : ben heureusement, j'ai des trucs manuels qui traînent dans mes affaires et qui marchent toujours, vu que c'est ma main et pas une roulette qui s'use, qui fait le travail.

 

Bref c'est comme la machine à coudre de maman qu'elle s'était rachetée et qui faisait un tas de trucs... elle a rendu l'âme sans être réparable... alors que celle que j'ai héritée de mamie et la machine à pédale que j'ai entièrement réparée, fonctionnent toujours très bien. maman utilise la machine de mamie, moi la machine à pédale.

 

Je sais pas hein, mais y'a plein de trucs comme ça, le truc pour raper les carottes, ben je l'ai hérité des grands parents et j'ai jamais acheté de robot ménager. Pareil pour passer la soupe, avec des fois des légumes récalcitrants : la moulinette manuelle fait un bien meilleur travail que le bidule électrique de maman."

 

Lire la suite ici...

 

 

8349688230_e0c1e57883.jpg

 

Source photo: Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

André Lugardon 05/06/2013 15:11


Christian 5 juin 2013 at 11 h 53 min

 |  Répondre
 |  Citer


Ben si, coupables de tuer des Bangladais. Bien sûr, il faut culpabiliser. Il ne faut pas acheter chez Gap. Ni chez Auchan. Ni d’iPhone 5 fabriqués par des étudiants forcés
de quitter la fac à coups de crosse gouvernementaux. Et on le sait depuis très longtemps si on est un minimum sensible à la misère d’autrui. Oui, il faut culpabiliser, oui acheter chez Gap
c’est être un esclavagiste. Je sais que c’est difficile, acheter des jeans fabriqués, textile et main-d’oeuvre, en France, c’est cher quand on est comme moi un célibataire dont le salaire
excède à peine la moyenne nationale. Peut-être est-ce impossible pour une famille de trois gamins qui a du mal à boucler les fins de mois. Mais beaucoup de révolutions individuelles sont
possibles, en changeant ses modes de vie, de consommation. On n’a pas besoin d’un smartphone. On peut acheter une montre montée par un artisan avec des stocks de pièces des années 50. On peut
aussi se passer de montre : j’ai testé pour vous. On peut se passer de beaucoup de bricoles qu’on croyait indispensables, quitte à passer pour… peu importe, d’ailleurs, rapidement on apprend à
s’en foutre. On peut retaper des machins anciens qui ne demandent que ça, même quand on a deux mains gauches comme moi. On peut se tenir au courant de toutes sortes d’initiatives locales, en
alimentation comme en habillement ou en échanges de services (je te rédige ta lettre à l’administration, tu me retapes ma cafetière). Je tiens à dire que je viens d’une famille de droite athée
libérale anti-écologiste. Je ne suis pas venu à ces sentiments parce que je suis sensibilisé à la décroissance ou à l’écologie radicale. Mais je me suis converti au catholicisme. Et il faut
être délibérément sourd et aveugle pour ne pas savoir depuis longtemps que si, bien sûr, acheter Gap c’est tuer un Bangladais. Que si, bien sûr, il est impossible de communier le dimanche à la
Messe et d’acheter lundi un iPhone. C’est un très long processus de transformation individuelle que de tuer en soi le lavage de cerveau consumériste et de changer ses habitudes de consommation,
non parce qu’on prend les Verts au sérieux, mais parce qu’on prend l’Eglise au sérieux. Cela demande de lourds sacrifices (d’ailleurs pleins de joies inattendues, mais c’est un autre débat). Je
suis très loin d’avoir terminé ce chemin et à ce titre je me vois mal donner des leçons de morale : après tout, j’écris depuis mon clavier d’ordinateur fabriqué en Chine par… je ne sais pas.
Mais ça n’est pas en déculpabilisant ou en signant des pétitions qu’on changera quoi que ce soit. C’est reprisant ses chaussettes au lieu d’en acheter de nouvelles. Mais si c’est pas classe
dans les cours de récré.

André Lugardon 05/06/2013 15:10


http://www.koztoujours.fr/gap-ou-pas-gap#comments

André Lugardon 05/06/2013 15:09


Dans cette obligation qui nous est faite de racheter au fur et à mesure qu'on a fini de payer il y a aussi une dimension gênante dans ce processus "économique": on commence à laisser beaucoup de
monde au bord de la route qui ne peut pas ou ne peut plus le faire.

CLEMENT 05/06/2013 10:39


Jaime bien le texte de Paul si drôlatique ! J'ai appris récemment que les entreprises incluaient dans les appareils des pièces déjà endommagées, permettant un remplacement à court terme !
Les derniers ordis achetés n'ont pas duré 5 ans. Par contre l'électroménager acheté en 1998 fonctionne toujours bien ! Orane

Recherche

Articles Récents