Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 09:54

Lu sur le blog de Fa# le commentaire de Mi bémol suivant:

 

"(...) depuis le 25 mars, un de mes amis prêtre, arrivé à l’âge de la retraite, 75 ans, a mis a exécution sa décision de se rendre à Bethleem à pieds, accompagné d’un âne. (Pas d’encombrements inutiles et futiles !) Un âne pour compagnon, quelle idée? Une idée géniale qui correspond à son choix de viefait d’attention et d’humilité ! En effet, une grande partie de son apostolat, tourné vers les plus défavorisés, les marginalisés, s’était fondée sur la pédagogie de l’âne. Une approche de la lenteur, de la douceur et de la chaleur, à la saveur évangélique, qui parle aux enfants et aussi aux adultes les plus endurcis ! Une approche que Lucien a eue pour accompagner des enfants handicapés, des jeunes hors piste, des défavorisés auxquels on ne permettait pas de rester “sur le chemin” de la performance. Des démunis qu’il fallait cacher, rejetter encore plus. Lucien, familièrement appelé Lulu, se fait plus camp volant que jamais : depuis le 25 mars il a pris congé de ses paroissiens, de ses amis, de sa famille, il a mis le cap sur :la Grotte de la Nativité. où il compte y être pour Noël. Par sa soeur il nous donnera régulièrement de ses nouvelles. Suivons-le, il est notre étoile. (...)"

 

http://luluencampvolant.over-blog.com/

 

 

28421970_6679debd15.jpg

 

Photo Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

CLEMENT 04/04/2012 17:56


Oh j'adore cette histoire ! Je serais bien partie avec Lulu... Les ânes, qui sont loin d'être des "bouricots" comme on disait la-bas, ont fait partie de mon enfance. Parfois Je rêve d'en avoir un
dans le pré de la résidence à la place des corneilles... Ils sont doux et affectueux quand on sait les aborder, paraît-il ; ils doivent avoir la même sensibilité que les chevaux sans doute ; cela
me plait d'y croire en tout cas.


Orane

paul 03/04/2012 11:52


Oui, ça m'a aussi inspiré mon dernier article.


Bon, autrement, il semblerait que j'usqu'à une certaine densité de population, les humains aient toujours préférer refaire un village ailleurs plus tôt que de rester dans une aglomération de plus
de quelques centaines d'individu. Le néolothique, c'est aussi l'avènement des villes, de la guerres, du capitalisme : donc du mal.


confère ce lien : http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/04/larch%C3%A9ologie-a-retrouv%C3%A9-lhistoire-de-france.html

André Lugardon/jfsadys. 03/04/2012 11:47


@paul, je suis content de votre commentaire. Au moins mon blog aura servi à quelqu'un ce matin. C'est donc une bonne chose pour moi qui me donne donc envie de poursuivre cette activité des "temps
modernes" si souvent critiquée par son côté "narcissique". Et cela va me permettre de rebondir sur une conviction que j'ai depuis des années: nous nous sommes trop coupés de la vie animale,
végétale, manuelle dans le mode de vie d'aujourd'hui. On apprend beaucoup au contact des animaux, des plantes, de la nature. Je ne suis pas du tout convaincu que l'homme soit fait pour vivre
entassé en ville sans espace vital "naturel". C'est pas dans nos gênes!

paul 03/04/2012 10:50


je suis allé lire le blog de Lulul camp volant


ça m'a fait pleurer de tendresse.


l'âne est un de mes souvenirs les plus forts dans ma vie depuis mon enfance. il symbolise pour moi l'essence de ce qui me tient en vie : la patience et la douceur. ç tient à un souvenir profond
de mon enfance où j'avais plongé dans le regard et le pelage d'un âne au marché tant et si bien que j'en avais oublié ma mère. la présence de l'âne m'avait complètement captivé. et je m'en suis
sorti complètement effrayer, au milieu de la foule des gens qui ne savaient plus quoi faire, moi encore accroché à l'âne mais me sentant perdu...


par la suite, à chaque fois que j'ai été durement détruit dans la vie par les humains, ce souvenir de ce regard et de cette fourrure me reviennent en mémoire et je me retrouve dans l'essence de
ce dont j'ai besoin dans la vie.

Recherche

Articles Récents