Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 09:57

 

 

fleurbarbele.jpg

 

Puisqu’il le faut
Entraînons-nous à mourir
À l’ombre des fleurs.

Haïku
Kobayashi Issa

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 09:53

sophiezina.jpg

 

L’Abbaye Cistercienne Sainte Marie du RIVET à AUROS en Gironde, accueille jusqu’ au 22 juin une exposition des oeuvres de Sophie ZINA-O Sculpteur – Conteur.

Sophie Zina-O aime opposer les matières. La fragilité des sculptures en papier chiffon rivalise avec la force pérenne des œuvres en bronze. Son travail nous traduit l’instant, la respiration du geste suspendu, une invitation au voyage. De ses sculptures naissent des personnages: gardiens d’éternité, samouraïs, geishas, veilleurs, accompagnés de kakémonos peints, rêverie de l’artiste.

Le Verbe habite la Matière…. Et la feuille blanche du livre … deviennent pièce de théâtre…

Celui-ci puise dans ses différents univers ses assises, et se joue « LES PASSEURS DU TEMPS ». Dans cette pièce de théâtre, le 15 juin à 15 h, Sophie ZINA-O vous transportera dans l’univers onirique de la Terre, des mots, du Souffle qui porte la vie. Et le « bruissement des ailes des oiseaux » porte aux rêves…

Pour en savoir plus: http://www.zina-o.com/

 

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 09:15

421586433_ea4bef5230.jpg 

 

Irena Sendler

 

Irena Sendler. Récemment décédée à 98 ans. Elle demanda pendant la 2ème guerre mondiale à aller travailler dans le Ghetto de Varsovie, comme plombier, serrurier.

 

Elle avait une motivation bien particulière.

         Elle connaissait les plans d'extermination des nazis envers les juifs, elle était allemande.

         Irena a caché des enfants dans le fond de sa boite à outils qu'elle transportait à l'arrière de son véhicule ainsi qu'un grand sac (pour les enfants plus grands)

 

 

 

      Elle avait aussi un chien à l'arrière qu'elle a entrainé à aboyer quand les soldats allemands la contrôlait à l'entrée et à la sortie du ghetto.

 

Les soldats ne pouvaient rien contre le chien qui couvrit en fait le bruit que pouvait faire les enfants.

 

Elle sauva 2500 enfants en les cachant ainsi.

 

       Elle fut arrêtée chez elle le 20 octobre 1943. Au quartier général de la Gestapo, ses tortionnaires lui brisèrent les pieds et les jambes. Mais elle ne parla pas. Condamnée à mort, elle fut miraculeusement libérée sur le chemin de l’exécution par un officier allemand que la résistance avait réussi à corrompre. Elle continua la résistance sous une autre identité jusqu’à la libération. Après la guerre, elle travailla dans la supervision des orphelinats et des maisons de retraite. Elle pense toujours qu’elle n’est pas une héroïne. « Je continue d’avoir mauvaise conscience d’avoir fait si peu », dit-elle.
> > 

Irena garda tous les noms des enfants qu'elle avait fait partir du Ghetto et garda ces noms dans une jarre en verre enterrée derrière un arbre au fond de son jardin derrière sa maison.

 

Après la guerre, elle essaya de localiser tous les parents qui avaient pu survivre et tenta de réunir les familles; mais la plupart avaient été gazés.

 

Les enfants qui avaient été sauvés ont été placés dans des familles d'accueil ou ont été adoptés.

 

L'année dernière elle a été proposée pour le prix Nobel de la Paix, mais n'a pas été retenue;

 

C'est Al Gore qui fut primé pour son film sur le réchauffement de la planète.

 

 En sa mémoire 63 ans plus tard, Je participe à cet anniversaire, très modestement en faisant suivre ce message. J'espère que vous ferez de même..

         Nous espérons que cet EMAIL sera lu par plus de 40 millions de personnes dans le monde entier!

 

Rejoignez-nous pour le transmettre autour du monde en le faisant suivre à tous ceux que vous connaissez .

        

             

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 08:48

aubervilliers.jpg

Source photo: le journal "Le Parisien".

"Il s'appelle Mohssen, il est âgé de 26 ans, originaire de Tunisie, il vit en France depuis sept mois et exerce le métier de mécanicien... mais ne possède aucun titre de séjour. Samedi 7 juin, lorsque le terrible incendie qui a coûté la vie à trois personnes se déclare dans son immeuble rue des Postes, il affronte la fumée et participe au sauvetage de ses voisins."

Lire la suite sur le lien suivant:

http://actu.orange.fr/france/aubervilliers-un-heros-sans-papiers-a-sauve-ses-voisins-magic_CNT0000002E9yL.html

 

 

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 11:36

 

 

cerises-copie-1.jpg

 

 

Depuis trois jours, étourneaux, merles moqueurs et geais s'en donnent à coeur joie dans "mes" cerisiers non greffés!

"Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux, du soleil au coeur !
Quand nous chanterons le temps des cerises,
Sifflera bien mieux le merle moqueur !"

Le Temps des cerises 
Jean-Baptiste Clément

 

 

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 08:29

judo-cx2.jpg

 

Photo Dominique Fadom - Casteljaloux.

Samedi 7 juin 2014, nous avons fêté de 14h30 à trois heures du matin les cinquante ans du club de judo castelajalousain et les 50 ans de licence judo de Michel Laffitte, ceinture noire troisième dan, professeur diplômé d'Etat.

« Instituteur un jour, instituteur toujours ».

C'est sans doute parce que j'ai été instituteur que Sébastien Antonioli m'a demandé de faire lire les enfants devant vous. Voici donc ce que nous avons préparé.

Mesdames et messieurs, je vous demande toute votre attention et svp un grand silence. Nous allons entrer dans un monde qui n'est pas le nôtre, dans une culture qui n'est pas la nôtre.

« Vieille mare

une grenouille saute

le bruit de l'eau. »

C'est ce qu'on appelle un haïku, son auteur s'appelle Bashô.

C'est un poète japonais qui a vécu de 1644 à 1694. Le haïku est toujours très bref, le haïku permet de saisir des choses très petites, des moments presque invisibles. Le haïku demande attention, simplicité, fulgurance, humour et modestie.

« J’ai acheté des oignons

par le bosquet dénudé

je rentre à la maison. »

Buson (1715-1783)



« Michel fait les commissions

il rentre désormais libre à la maison

Francine est heureuse. »

 

 

Voici maintenant quelques uns des haïkus écrits par les judokas du club de Casteljaloux:

 

 

 

 

 

 

Sport ou maison

Giovanni, indécis, s'interroge

Michel l'emporte

 

 

 

 

Arbre en fleur

Amitiés très fort pressées

Donnent du jus d'eau

 

 

 

Martial certes

C'est tout un art

L'enseignement du Judo

 

 

 

 

 

Au dojo, tu iras

Notre entrainement te plaira   

Et la ceinture noire tu passeras

 

 

 

 

Petit judoka a  bien grandi,  

Est devenu un grand maitre 

A présent 

 

La joie du Kata

Peut-être un jour te viendra

Et ceinture noire tu seras

 

Agriculteur

Les graines de judo

Il cultive

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journaldeclasse
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:19

Source photo: Flickr.

 

8139296838_27d6ee4510.jpg

« L’Oeuvre d’Orient » en France vient d’attirer l’attention des évêques sur les lieux

chrétiens incendiés ou saccagés en Égypte depuis le 14 août 2013. C’est effrayant.

 

 

Jusqu’à la mi-août, les chrétiens avaient subi des violences ponctuelles et des

 

 

discriminations, ce qui déjà était insupportable. Mais depuis, il y a eu une vague

 

 

considérable de persécutions et de destructions qui viennent des intégristes islamistes.

 

 

Lire la suite: http://www.diocese24.catholique.fr/wp-content/uploads/Communiqu%C3%A9-de-Mgr-Michel-Mou%C3%AFsse.pdf

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 10:46

Source illustration: Flickr.

12235527095_1f6cd87254.jpg

Dans la ferme d'à côté

le boucher tue le cochon

Mon mari tient une patte

(l'a pas osé dire: non)

Faut s'entr'aider...

 

Moi je voudrais aider le cochon

 

Ils ont fait du boudin

avec le sang du cochon

Ils ont fait du jambon

avec les cuisses du cochon

Ils ont fait de la conserve

avec les morceaux du cochon

 

Et moi j'ai fait un poème

avec la mort du cochon

 

Poème de Clod'Aria

Aux éditions "le farfadet bleu".


Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 17:39
Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 16:36

Source photo: Flickr.

 

 

1136151082_5cc79a6c71.jpg

 

 

 

"Souffrons-nous d'addiction ? Absolument ! Nous sommes esclaves de notre égo, et aussi de notre propension à détester les gens.

 



 

La Règle d'or enseigne la nécessité de commencer à travailler sur soi
avant d'attendre des autres qu'ils soient bienveillants.Si nous traitions tous les êtres comme nous aimerions nous-mêmes être traités, le monde serait radicalement différent.

 

 

Car, qu'on le veuille ou non, nous sommes tous interconnectés.
 

 

Nous devons regarder dans notre propre coeur ce qui nous fait souffrir, et refuser catégoriquement d'infliger cette peine à qui que ce soit.Il ne s'agit pas d'une idée gentillette ou mièvre. Il en va de notre survie."

 




 

 

 

Karen Armstrong

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article

Recherche

Articles Récents