Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 10:43

posté par Nikos de Koé le 18 fév 2010 à 7:23

 

 "Carême, les jeunes ne marchent pas ". Et moi je les comprends. C’est que, pour beaucoup, les privations et l’absence de solidarité de notre société, ils les vivent au quotidien. Julien, 24 ans, a reçu en famille une éducation chrétienne exigeante sans être traumatisante. Ne le faites pas rire avec le Carême, il est gentil mais pourrait devenir méchant. Il a suivi une scolarité sérieuse, a décroché il y a bientôt un an et demi un diplôme à bac + 5, avec de bonnes notes et des mois de pratique réussie, dans un secteur scientifique et technique réputé porteur. Depuis il cherche et ne répugne pas à accepter des inventaires en grandes surfaces, des vendanges et autres ventes de billets pour des manifestations diverses. En tout il cumule une année de travail mais sans jamais atteindre une durée suffisante pour pouvoir prétendre à une quelconque indemnité. Quand il décroche un entretien, il a des frais, jamais remboursés, ni par les entreprises privées, ni par les collectivités publiques. De Pôle Emploi rien à attendre, on le lui a dit, ce qui ne l’empêche pas de recevoir des lettres désagréables qui insistent sur les menaces de radiation. Ici ou là dans des administrations, il rencontre des salariés peinards qui sont souvent méprisants et peu zélés. Il ferait n’importe quoi pour 6 mois, même en CDD, même au Smic, même à temps partiel, pour pouvoir passer de rien au seuil de pauvreté. Certains de ses copains s’en sortent un peu mieux, grâce au poker. Où est la solidarité ? Où est le partage ? Ce qui sauve Julien, c’est la seule solidarité familiale : les parents sont modestes, ils ont 3 enfants, Julien est revenu chez eux après ses études. C’est un pauvre privilégié : il est nourri, logé, soutenu, aimé. Excusez-moi mais le Carême, c’est un truc de vieux, de riches et d’intellectuels. C’est pour les gens qui ont un statut, pas pour les pauvres et les loosers. Les maîtres mots du Carême devraient être des actes : solidarité, partage, justice.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

annemarie 19/02/2010 10:54


ne faites pas une figure  de careme...........
oui mais avec 450euros en poche pour les etudiants
800pour les retraites
c'est careme tous les jours
a l'anpe il y a 10ans l'aimable employém'a dit a 45ans vous ne trouverez plus du travailce que a quoi je lui ais repondu
le ciel m'a toujours aidé!!mine sideré
l'anpe jamais
ce jeune n'a pas du tout pas tort


Recherche

Articles Récents