Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 11:17

Souvenir de mes dernières années d'instit en maternelle:

 

C’est l’histoire d’une institutrice de maternelle au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde…


Un des gamins lui demande de l’aide pour mettre ses bottes pour aller en récréation et, en effet, elle sont vraiment difficiles à enfiler.

Après avoir poussé, tiré, re-poussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit : « elles sont à l’envers, maîtresse ».

La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s’aperçoit qu’en effet il y a eu inversion des pieds…

Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre, mais elle réussit à garder son calme jusqu’à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds.

Et là, le gamin lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants : « c’est pas mes bottes ».


A ce moment-là, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une baffe, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, se calme et lui demande pourquoi il ne l’a pas dit AVANT…

Comme le gamin voit qu’il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas. Elle dit alors : « bon, allez, on les enlève » et elle se met à nouveau au boulot.

Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit : « c’est pas mes bottes, c’est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre ».

Là, elle a envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui re-re-mettre ses bottes.

L’opération est enfin terminée et la maîtresse se sent fière d’avoir réussi.

Pour aller jusqu’au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande : « où sont tes gants ? ».

Et le gamin de répondre le plus simplement du monde : « je les ai mis dans mes bottes ».


Auteur anonyme

 

 

Photo Flickr.                                  4316762467_06d6f3ba4d.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journaldeclasse
commenter cet article

commentaires

fa# 18/01/2012 16:12


Rude métier, l'embêtant est qu'en sortant prendre l'air , la maîtresse finisse par perdre pied et ne trouve plus la force de revenir.... des fois ça'l'fait ...


 

CLEMENT 15/01/2012 19:04


Il vaut mieux effectivement pour la maîtresse soit qu'elle en rit, soit qu'elle enfile ses bottes et sorte prendre l'air !!


Orane

Recherche

Articles Récents