Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 11:12


Trop de commentateurs ne s’intéressent plus aux pauvres, fascinés qu’ils sont par les jeux de pouvoir, ou en quête de privilèges et de décorations.

 

 


Oh, bien sûr, il ne s’agit pas de jouer les procureurs, comme on dit. Ni les donneurs de leçons. On se réserve simplement la liberté de dire son embarras, son tourment, pour ne pas dire sa honte, quand le journalisme se trouve terni, pour ne pas dire profané, par telle ou telle pratique. On songe à la flagornerie cocasse du directeur d’un journal du matin, aux liens bizarroïdes – avec l’argent ou avec des cercles occultes d’influence – de telle « reine » responsable d’une chaîne de service public. Disons-le tout net : on enrage. Non point par le fait d’une animosité particulière à l’endroit des personnes (de cela on se fiche un peu) mais eu égard à une profession dont l’impopularité s’accroît à mesure.

Par Jean Claude Guillebaud. Lire la suite en cliquant ici.


3742198093_e314d0a6e6.jpg


Clic gauche sur la photo pour la voir en plus grand.
Source photo: Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

André Lugardon 01/01/2010 19:18


Euterpe,
En France ça va mieux qu'en Allemagne: la nuit dernière il n'y a eu que 1347 voitures brûlées contre 1447 l'an dernier si j'en crois les infos données sur le site info de la poste.net. Et nous
n'avons pas de neige pour le moment. Ici et là il y a heureusement encore quelques "oasis" d'Humanité mais c'est vrai que je trouve parfois que le monde dans lequel nous vivons est devenu
"plus vrai" que celui décrit dans les livres de sciences fiction de mon adolescence. Souhaitons-nous tout de même une bonne année 2010. Personne n'aime et ne désire les scénarios catastrophes.
Alors je n'en ferai pas ... pour le moment. 


Euterpe 01/01/2010 19:00



Bonne Année2010  Jean-François !

A prpops de la pauvreté,  un article dans "Le magazine littéraire" de décembre 2009 sur le livre de Georges Orwell "Dans la dÈche à Paris et à Londres" s'achève sur une comparaison avec
le monde d'aujourd'hui, ces cartes bancaires, ces digicodes et autres horreurs du même accabit qui accentuent l'exclusion des plus pauvres de façon bien plus monstrueuses qu'auparavant. Au
temps d'Orwell qui ne se doutait pas encore que le pire était à venir, la dèche aveait encore un visage humain ce qui n'est plus le cas.  Et Dieu sait ce qui pourrait se produire encore
dans le sens d'une déshumanisation encore plus grande si nous ne faisons rien. D'autant que tout se tient : dégradation de l'enseignement, réchauffement climatique et black out généralisé sur la
pauvreté. Les mêmes causes produisent un nombre incalculable d'effets destructeurs.
En attendant, il y a30 cm de neige à Berlin, c'est très beau mais je ne saurais pas comment dormir dehors et j'espère que personne ne le fait car c'est dangereux. Surtout à cause des
chasse-neige...



Recherche

Articles Récents