Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 11:09

"La Tunisie a accueilli sur son sol quelques 200 000 réfugiés de Lybie sans crier à l’invasion… En Europe, 25 000 Tunisiens débarquent et nous imaginons déjà le retour des barbaresques…
Si ce chiffre de 25 000 est impressionnant à l’échelle de la petite île de Lampedusa, il n’est pas représentatif d’un départ massif (la Tunisie compte 10 millions de Tunisiens) et encore moins d’une invasion de l’Europe (qui compte tout de même 500 millions d’habitants et dont le vieillissement est autrement plus préoccupant).

 

En France, rappelons que 90 % des migrants en situation irrégulière sont arrivés avec un visa Schengen de tourisme et que ces visas Schengen représentent eux-mêmes 90 % des visas délivrés, soit 2 millions par an : difficile de toucher à ce secteur si lucratif ! Les images d’un touriste faisant tamponner son passeport sont aussi bien moins spectaculaires que celles de ces migrants qui débarquent, trempés, de leur bateau, non par plaisir, mais parce qu’ils n’ont pas accès au fameux visa, faute de moyens (une demande de visa coûte 60 € non remboursables, soit 2 à 3 semaines de travail, sans compter le coût de l’assurance santé obligatoire, les justificatifs d’hébergement, les billets d’avion, etc.)

 

Aujourd’hui, ces jeunes peuvent difficilement contribuer à relever l’économie de leur pays dans la mesure où ils n’ont pas les capacités d’investir. Ils fuient l’attente, l’ennui, l’inaction, car ils veulent faire quelques chose de leur vie. « Si je pars, disent-ils, j’ai une chance sur mille. Si je reste, j’ai zéro chance. » Le taux de chômage est très important, le travail (quand ils en trouvent) est payé 50 centimes d’euro de l’heure pour un ouvrier. Impossible de trouver un logement avec si peu, impossible de se marier et de vivre ailleurs que chez les parents qui vieillissent et qui comptent sur leur fils pour les aider financièrement. Ils étouffent et ils ont le devoir de réussir. Alors ils partent et ils reviendront, peut-être, comme certains Tunisiens qui rentrent actuellement pour monter une affaire dans leur pays, car ils en ont acquis les moyens.

 

Cessons donc d’avoir peur et de semer la haine entre les peuples car oui, dans quelques années, nous pourrions bien nous plaindre du manque d’attrait des étrangers pour notre vieille Europe et de l’exode de nos jeunes vers des pays plus attrayants : depuis 1995, le nombre de Français à l’étranger augmente chaque année de 3,5%."

 

Virginie Lydie, auteure de "Traversée interdite, les harragas face à l’Europe forteresse."

 

Source: copier-coller sur http://francois-d-alancon.blogs.la-croix.com/immigration-le-paradoxe-francais/2011/04/08/comment-page-1/#comment-663

 

1031918188_61ae03585e.jpg

 

Photo Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

jf sadys - andré lugardon 27/04/2011 22:37



A bientôt Elisabeth. ;+)



Elisabeth F.-B. 25/04/2011 23:35



Cessons d'avoir peur...


Car le fascisme commence là, par la peur.


A bientôt Jean-François !


Une fidèle visiteuse !



Recherche

Articles Récents