Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 09:11

 


 

Prostitution = esclavage.

 

La prostitution n'est pas le plus vieux métier du monde. C'est le plus vieil esclavage du monde. Qui « explose » avec le phénomène de la mondialisation.

« (…) A l'échelle mondiale, le corps des femmes, des enfants -et de plus en plus des hommes- fait l'objet d'une commercialisation sans limite et de fabuleux profits.Cet aspect pervers de la mondialisation, bien peu dénoncé, est pourtant indissociable de la montée d'un libéralisme sans foi ni loi plus soucieux de logiques économiques que de droits humains.(...) »(1) Il n'y pas de Liberté, d'Egalité, de Fraternité dans la prostitution. « (…) Secteur de l'économie mondiale en pleine expansion, l'industrie du sexe contribue au développement des trafics. Elle impose une marchandisation sans précédent des corps, produits de consommation des plus rentables.Comme toute industrie, le marché du sexe s'évertue à recruter de nouveaux consommateurs: ainsi les bordels pour femmes présentés comme le dernier bastion de la libération féminine (Australie). Une manipulation universelle de la sexualité où l'exploitation de tous par tous s'affirme comme une conception de l'égalité. »(2)

 

Ce n'est pas un problème de morale.

 

Etre pour l'abolition de la prostitution ce n'est pas un problème de morale. « Ce n'est pas le sexe, le plaisir ou la liberté qui font problème dans la prostitution. C'est l'argent, la violence, c'est le trafic des êtres humains. Enfin, c'est parfois l'esclavage. » (3) Défendre l'abolition de la prostitution, c'est défendre la liberté de celles et ceux qui en sont victimes. C'est défendre les droits de l'homme. Défendre le droit des femmes et des enfants à être maître de leur corps et de leur vie.

 

Un enjeu de civilisation.

 

« Les femmes, les enfants, les hommes ne sont pas des marchandises. Leur corps n'est pas à vendre. Il s'agit là d'un enjeu de civilasation. » (4)

 

 

Notes:

 

(1): « Les trafics du sexe. Femmes et enfants marchandises. » de Claudine Legardinier. Edition et collection « Les essentiels Milan ». Page 3.

(2): Page 5 du même livre.

(3): André Comte-Sponville, philosophe. Auteur du livre « Le sexe ni la mort » chez Albin Michel.

(4): Page 51 du livre cité en (1).

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

André Lugardon 24/05/2013 22:20


@Euterpe, il y a une affiche du Nid que je fais mienne: "la prostitution, pas pour ma mère, pas pour ma soeur, pas pour les miens ...  pas pour les autres."

Euterpe 24/05/2013 15:57


Merci Jean-François pour ces extraits de texte et pour le lien !

André Lugardon 24/05/2013 09:11


http://zeromacho.wordpress.com/

André Lugardon 24/05/2013 09:10


http://lesaventuresdeuterpe.blogspot.fr/2013/05/zeromacho-sinsurge-contre-les-propos-de.html#comment-form

CLEMENT 22/05/2013 12:04


Je suis complètment d'accord avec toi et cette association !


Orane

Recherche

Articles Récents