Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 10:31

"(...) La stratégie de la diversion: Elément primordial du contrôle social, la stratégie de diversion consiste à détourner l'attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques grâce à un déluge continuel de distractions et d'informations insignifiantes. (...)"

 

2345662809_96e03f05d6.jpg

 

Photo Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

jf sadys 27/10/2010 17:27



Tout à fait d'accord d'autant plus que depuis que je suis enfant j'ai planté beaucoup beaucoup beaucoup d'arbres!!!



annemarie 26/10/2010 14:43



il suffit que les hommes construisent des ponts au lieu de faire la guerre


mieux vaut planter un arbre que de faire la guerre non!!



jf sadys 26/10/2010 14:25



annemarie sans doute le savez-vous déjà mais le conseil régional mdi pyrénées a financé un musée gallo romain à Montans près de Gaillac qui est magnifique; personnellement j'ai aimé la
reconstitution des commerces de l'époque et la possibilité d'admirer un vrai trésor en pièces d'or trouvé sur place lors d'un coup de pelle mécanique... A voir si vous ne l'avez déjà vu! Grâce à
vous j'ai visité le soutterrain de Saint Sulpice. Magnifique aussi. Ce matin j'ai reçu un dépliant sympa de l'association ARBRE. J'y répondrai dans la semaine.



annemarie 26/10/2010 13:55



le temps demeure les hommes passent mais les vraies probleme restent d'ou


donnez au hommes du pain et des jeux


Du pain et des jeux!


Les Romains ont découvert l'art de la fabrication du pain au contact des Grecs: les légions ont ramené à Rome des boulangers hellènes réduits en esclavage, qui leur ont enseigné leurs
connaissances.
Les premiers boulangers sont donc apparus à Rome au 2ème siècle avant J-C. Les Romains ont alors rattrapé leur retard sur les Grecs (qui les traitaient de "mangeurs de bouillie") en réalisant
d'importants progrès techniques (notamment en matière de pétrissage) et en faisant preuve d'un certain raffinement.
Les fresques de Pompéi témoignent de la fantaisie avec laquelle travaillaient les boulangers: on y voit des pains en forme de lyres, d'oiseaux, d'étoiles, d'anneaux entrelacés (pour égayer un
banquet de noces).
Des pains grivois, en forme de vigoureux membres virils, étaient parfois servis aux convives pour détendre l'atmosphère...


La célèbre formule "Du pain et des jeux" date de l'Antiquité romaine.
C'est Juvénal qui en est l'auteur. Il l'a écrite pour évoquer les besoins fondamentaux du peuple de Rome qui vivait alors dans la misère. Pour éviter les émeutes et les révoltes, les consuls et
les empereurs ont organisé des distributions de farine gratuite, avec l'aide des boulangers devenus fonctionnaires d'Etat au 2ème siècle avant J-C. Cette tradition s'est maintenue jusque sous
Aurélien.


La variété de pain la plus répandue à Rome était la miche de pain d'orge. C'était la nourriture des gladiateurs, qui en mangeaient avant d'entrer dans l'arène pour se donner des forces.
Les soldats eux, recevaient du blé. Ils devaient le moudre et préparer eux-mêmes leurs galettes.
Et pendant qu'ils pétrissaient leur casse-croûte, Jules César mangeait des tartines frottées d'ail au petit-déjeuner....



jf sadys 26/10/2010 12:43



Le lien indiqué par Euterpe: cliquer ici.



Recherche

Articles Récents