Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 11:14

"Les autres ne sont pas notre enfer parce qu'ils sont autres; ils créent notre enfer lorsqu'ils n'acceptent pas d'entrer en relation avec nous." (Professeur Albert Jacquard)

 

"Parce que l'on est obsédé par les horrreurs qui menacent l'humanité faut-il s'interdire le plaisir d'être en vie?" ( Arthur Koestler)

 

"La liberté c'est le vagabondage." ( Pas sexuel, affiche du Parc National des Pyrénées)

 

4953250969_53efef270a.jpg

 

Photo Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

CLEMENT 11/05/2012 17:49


Pitié ne parlez plus du gnome ! parce que l'enfer c'est devenu ça : d'en entendre encore parler encor et encore ! Rappelez vous l'état dans lequel il laisse notre société !!


Orane en colère ...

André Lugardon/jfsadys. 11/05/2012 15:09


@anne marie, une retraite "royale"! ;+)

anne marie 11/05/2012 13:23


les assistes c'est qui!!!


Le "temps de l'émotion" après la défaite ne devrait pas durer trop longtemps pour Nicolas
Sarkozy. Car l'Etat sait choyer ses anciens présidents comme le rappellent Le Canard enchainé et Challenges.

À sa sortie de l'Elysée, Sarkozy pourra prétendre à une retraite de 6 000 euros brut par mois, un montant identique pour tous les anciens présidents quelle que soit la durée de leur mandat (7 ans
pour Giscard, 12 ans pour Chirac et 5 ans pour Sarkozy). En tant qu'ancien président, Sarkozy pourra cumuler sa retraite avec le Conseil constitutionnel
où il pourra siéger de droit comme le fait par exemple Giscard. Une activité peu soutenue et lucrative : 11 500 euros par mois. Autrement dit, Sarkozy pourra potentiellement toucher 17 500 euros
par mois dès sa sortie de l'Elysée. De quoi largement remonter le moral du perdant de la présidentielle 2012.


Et ce n'est pas tout. Une circulaire signée Laurent Fabius et qui date de 1985 (à l'époque où il était
premier ministre de François Mitterrand) définit les avantages octroyés par l'Etat aux anciens
présidents. Ainsi, Sarkozy aura le droit à un appartement de fonction "meublé et équipé" pour en faire ses bureaux. L'Etat met également à disposition des anciens présidents deux fonctionnaires
de police pour la protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs ainsi qu'un cabinet complet de 7 collaborateurs (un chef de cabinet, deux assistants, un fonctionnaire des
archives nationales et trois secrétaires). Rien que ça ! Enfin, derniers avantages : les anciens présidents voyagent gratuitement sur les vols Air France (classe affaires), sur le réseau SNCF, et
ils sont logés dans les ambassades de France quand ils voyagent à l'étranger.

Coût total de cette retraite dorée ? Environ 1,5 million d'euros par an et par ancien président selon le député René Dosière, spécialisé sur la question du train de vie de l'Etat. Un coût
d'ailleurs approximatif en raison de la dispersion des financements (ce ne sont pas les mêmes budgets qui financent les collaborateurs, les déplacements ou encore les pensions de retraite) mais
aussi d'une indemnité dont le montant reste encore inconnu : en plus de tous ces avantages, l'Etat accorde des primes de "sujétion spéciale" aux anciens présidents pour "compenser les contraintes
subies dans l'exercice des fonctions" (sic). Personne ne connaît le montant de ces primes.


*** Sources
- "La retraite du président", Le Canard enchaîné n°4776, 09.05.2012

Recherche

Articles Récents