Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 18:23

«  (…) Ta femme est ton habit et tu es un habit pour elle. Le vêtement se porte près du corps. Qu'il en soit de même pour le mari et la femme. De même qu'un habit dissimule la nudité et les défauts, le mari et la femme doivent protéger leurs secrets respectifs du reste du monde. Tout comme les vêtements apportent un confort quand le temps est inclément, une femme et un homme doivent se réconforter face aux épreuves du monde. De même que les habits apportent beauté et grâce à notre apparence, qu'il en soit ainsi de la femme pour son mari, et du mari pour sa femme. (…) Beaucoup d'hommes oppriment leur épouse, mais rappelle-toi que cela va à l'encontre de la loi islamique. Selon le Coran, si tu as certains droits sur ton épouse, elle a certains droits sur toi, en toute équité. Souviens-toi que l'islam autorise la femme à garder son argent et à gérer ses propres affaires. (...) »

 

Extrait de « Le bureau de mariage de Monsieur Ali », page 266, éditions France Loisirs.

 

«  (…) Le mariage est avant tout une question de compromis. Je soutiens que la plupart des gens qui font appel à mes services manquent de souplesse. Ils veulent tout avoir. (…) Pour trouver un partenaire, il faut faire des concessions. (…) La vie conjugale est le plus grand bonheur qui soit – dès lors qu'on fait des concessions de part et d'autre. Dans le cas contraire, c'est l'enfer sur terre. (…) L'argent que vous gagnez vous appartient, bien sûr, mais n'en faites pas étalage. Donnez chaque mois une part de vos revenus à votre époux afin qu'il s'en serve pour gérer la maison. Ne l'obligez pas à vous réclamer de l'argent. Demandez-lui conseil sur la manière d'investir ce que vous possédez. Allez rendre visite à ses parents régulièrement en sa compagnie – une fois par semaine ou tous les quinze jours. Arrangez-vous pour qu'ils soient bien disposés à votre égard – ignorez leurs remarques sarcastiques, faites-leur des petits cadeaux de temps en temps. Certes, vous embaucherez une domestique à plein-temps, mais consentez-lui une journée de repos à l'occasion, et faites vous-même la cuisine pour votre mari. Je ne dis pas que vous devriez être la seule à faire des concessions, mais vous n'avez guère de contrôle que sur vous-même.(...) »

 

Extrait de « Le bureau de mariage de Monsieur Ali », pages 306/307, éditions France Loisirs.

 

L'auteur, Farahad Zama, est né à Vizag en Inde en 1966. Il s’est installé à Londres en 1990. Père de deux enfants, il travaille dans une banque. " Le bureau de mariage de Monsieur Ali " est son premier roman.

 

 

2427751760_5e067f19e7.jpg

 

Photo Flickr.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

Recherche

Articles Récents