Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 09:47

" Presque personne ne parie aujourd’hui sur une réélection en 2012 de Nicolas Sarkozy: il est impopulaire, jusque dans son propre camp ; la situation économique et sociale du pays est désastreuse et ne va pas s’améliorer d’ici à dix huit mois. Le chômage n’aura pas diminué ; les inégalités ne se seront pas réduites ; les économies budgétaires auront fait beaucoup de mécontents ; et il faudra en faire plus encore dans le budget 2012, qu’il faudra faire voter six mois avant les élections, pour ne pas avoir à affronter la défiance des prêteurs. Sans même tenir compte des innombrables inimitiés que le style du président a suscité dans son propre camp, ni des affaires multiples qui empoisonnent l’atmosphère politique, les conditions semblent donc réunies pour que, en 2012, pour la première fois depuis 24 ans, la gauche gagne les élections présidentielles, et les législatives qui suivront. Et pourtant, il est vraisemblable qu’il n’en sera rien ; car la gauche a mis en place, une fois de plus, une de ces formidables machines à perdre, dont elle a le secret."

 

 Lire la suite en cliquant ici.

 

4550406095_e982e66294.jpg

 

 linkJacques Attali.

Photo Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

André Lugardon 20/11/2010 19:12



Cher Monsieur, c'est avec un grand plaisir et une grande joie que je découvre votre commentaire. Vous me lisez donc.Génial. J'aime. Oui bien sûr vous savez bien pour me connaître un peu que je ne
suis pas un fan d'Attali mais bon il se trouve que ce qu'il écrit c'est un peu ce que j'entends dans les longues marches que je fais ici et là depuis des mois.Puisse-t-il se tromper!



Pierre-Olivier LAFAGE 20/11/2010 13:57



Cher M. Lugardon,


Quand je vois Jacques Attali. J'ai des boutons. Il me fait peur. On pourrait l'appeler le gourou des médias... Vous connaissez certainement le Jeu Jacques à dit.


Pour ne pas nous jeter en Garonne contentons-nous d'éviter les commentaires de M. Jacques.


Hugh ! J'ai dit....



Recherche

Articles Récents