Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 11:49

" (...) Shan avait chaud au coeur en songeant qu'el existait encore sur cette terre des lieux comme celui qu'ils traversaient, des lieux qui jamais ne pourraient être domestiqués. Certains disaient que ces lieux-là étaient bons pour la planète, d'autres qu'ils étaient bons pour l'âme. Mais Shan avait rencontré un vieux prêtre, membre d'une secte quasi éteinte, qui avait objecté que de telles distinctions étaient trompeuses, que les âmes ne sauraient prospérer si la terre n'était pas prospère, et que, en ces endroits où les divinités de la terre avaient été mises aux fers, les âmes devenaient grises et creuses. Le lama avait vécu toute sa vie sur les chaînes d'altitude, mais il avait vu la manière dont les Chinois fabriquaient des routes à partir de goudron et de béton. Il avait déclaré avec conviction que l'homme, sans même le savoir, se fabriquait des entraves d'asphalte, tout autour de la planère. Lorsque le dernier maillon de la chaîne de routes viendrait compléter la dernière liaison entre les continents, le monde connaîtrait sa fin. (...)"

 

"Le tueur du lac de pierre." de Eliot Pattison page 67, collection livre de poche10/18.

 

4289050064_721cd19321.jpg

 

Photo Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

André Lugardon 03/08/2010 18:04



Angoissant non. Rire non. Spécial oui. Vraiment spécial. Je ne connais pas d'autres livres dans ce genre.



Euterpe 03/08/2010 17:02



Merci de la recommandation. J'aime bien le titre. j'espère juste qu'il n'est pas angoissant à lire. J'aurais plutôt besoin de rires, en ce moment !


Bon été à vous.



André Lugardon 03/08/2010 13:17



Euterpe j'ai l'esprit d'escalier, dans le livre que je vous ai indiqué il y a aussi des textes sur la maltraitance des femmes dans le monde contemporain qui  je pense vont beaucoup vous
intéresser.



André Lugardon 03/08/2010 09:55



Et en  plus les routes "mangent" bien souvent de la bonne terre cultivable dont nous aurions tant besoin... Si vous en avez l'envie, si vous avez le temps, si vous le trouvez, lisez " Une
vie à coucher dehors" de Sylvain Tesson, surtout la première histoire du livre, une histoire de route aussi. Son livre a obtenu le prix Goncourt de la nouvelle 2009. Bon été à vous Euterpe.



Euterpe 01/08/2010 05:18



Brrrrr ! Ca fait froid dans le dos ! En même temps, on sent que c'est vrai. Si seulement quelque chose quelqu'un pouvait arrêter la production de ces routes d'asphalte ! On rêve d'un volcan qui
gênerait plus l'acitvité humaine que ces quelques jours de traversée aérienne d'il y a déjà si longtemps....



Recherche

Articles Récents