Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 10:09

"Après les accords de Genèves  mettant fin à la guerre d'Indochine (1954), près de 5 000 Français d'Indochine (couples mixtes ou veuves de Français fuyant la guerre) sont rapatriés et « accueillis » dans des Camps d'accueil des rapatriés d'Indochine (CARI), structures plus tard rebaptisées Centres d'accueil des Français d'Indochine (CAFI), en particulier à Noyant, dans l’Allier, et à Sainte-Livrade, dans le Lot-et-Garonne, où 1 200 Français d'Indochine sont installés au printemps 1956 dans un CARI aménagé dans une ancienne poudrerie. "

 

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Camps_d'accueil_des_rapatri%C3%A9s_d'Indochine

 

"Après les accords de Genève sur le Vietnam signés en juillet 1954, lorsqu'une grande partie des ressortissants Français d'Indochine durent rentrer en France, l'état réquisitionna d'anciens camps militaires pour en faire des centres d'accueils. Sainte Livrade sur Lot fût l'une de leur destination. Le Centre d'Accueil des Français d'Indochine (CAFI) de Sainte Livrade existe toujours . Voici donc l'histoire de ce camp et le combat des rapatriés d'Indochine, suite à 50 années d'oublis, de privations, de larmes et de sacrifices ."

 

Lire la suite en cliquant ici.

 

 

Sainte-Livrade_sur_Lot_2006_195.jpg

 

Source photo: Images Google.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

CLEMENT 11/10/2013 19:15


J'ignorais cet épiode-là de la guerre d'Indochine ; il devait souffler, partout dans le monde, un vent d'indépendance, car c'est aussi en 54 qu'ont commencé les événements en Algérie. Orane

Recherche

Articles Récents