Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 12:00

Dans son numéro 382 de septembre 2010 , la revue "S!lence" présente un dossier sur l'éducation lente qui réunit des textes de Maurice Holt (Etats Unis), Carl Honoré (Canada et Grande Bretagne), Joan Domènech (Espagne) et Gianfranco Zavalloni (Italie et Brésil) . L'éducation lente s'inscrit dans le mouvement "slow-food", en opposition au "fast-food". Les auteurs présentés dans ce dossier de la revue ont en tête l'éducation des enfants plus particulièrement à l'école mais on peut appliquer leurs considérations à l'éducation des enfants dans la famille, dans les centres de loisirs mais aussi à la formation continue des adultes. ( Source page 5 de la Revue "S!lence" n°382 de septembre 2010.)

 

On peut en consulter quelques articles sur le site de la revue: www.revuesilence.net

Il est plus prudent aussi de chercher sur le site les lieux de vente de la revue car il n'est pas toujours facile de la trouver près de chez soi. Sauf à s'y abonner.

 

351848862_1fef9cf545.jpg

 

Photo Flickr, le sidobre dans le Tarn, travail du temps inscrit dans la pierre.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

jf sadys 18/09/2010 08:59



Je me demande si nous ne nous laissons pas tous gagner plus ou moins par la peur ... de l'Autre ?



fa# 17/09/2010 23:41



Tout à fait partante pour Limoges, j'ai de la place à la maison. On pourrait visiter la ville ou randonner à la campagne.


Si internet ne sert pas aussi à abolir les distances et à se donner des occasions de rencontre alors on l'utilise insuffisamment.


J'ai d'ailleurs du mal à comprendre pourquoi La Croix ne propose pas cette éventualité à ceux qui dialoguent depuis si longtemps à propos de la religion. Certes je veux bien croire que les
journalistes sont surchargés. Ils craignent peut-être de perdre la main en matière de "ligne éditoriale" .  Pfff ...


 


Et si on parlait ... et si on se rencontrait  ?


Dois-je comprendre que Jack est empêché de se mouvoir, auquel cas je crois comprendre.



Jack 17/09/2010 18:54



J'ai bien aimé cet article ; dommage que je ne puisse plus lire, mais heureusement il me reste des amis tels que toi pour partager nos connaissances !


J'ai eu un cerveau, avec un corps qui suivait tant bien que mal, tel un ordinateur, jusqu'à la maladie. Mais, je dois avouer que maintenant, au bout de 15 ans, j'apprécie la lenteur que mon
cerveau m'impose ainsi qu'à ceux qui m'aiment. J'ai arrêté toutes les pendules chez moi et j'apprécie le temps qui passe, plus vite qu'on ne croit !


Quand je vois mes 2 petits fils pressés de tout faire, tout voir, à toute vitesse, ils m'en donnent le tournis. Je pense qu'ils fonctionnent à l'image de leurs parents, comme de tous les parents
cumulant travail du couple  et enfants.


@+


Djack



jf sadys 17/09/2010 18:31



Merci de votre commentaire FA#. Je partage votre analyse de la situation présente. A ce jour je n'ai acheté que deux ou trois numéros de la revue "S!lence" parce que pas facile à trouver partout.
Et à chaque fois j'ai trouvé des articles  intéressants et porteurs d'avenir. Elle est éditée à ... Lyon. Que des bons souvenirs de cette ville! Suis partant pour une nouvelle rencontre du
groupe informel que nous étions alors; à Limoges par exemple ?



fa# 17/09/2010 15:56



Vos photos sont toujours en adéquation avec le texte.


 


"Dieu est l'ami du silence.


Les arbres, les fleurs et l'herbe poussent en silence. Regarde, les étoiles, la lune et le soleil, comment ils se meuvent silencieusement." Mère Térésa


 


Les programmes scolaires sont beaucoup trop chargés. Beaucoup d'enfants s'y noient avant d'avoir pu assimiler les notions fondamentales. Pour certains c'est un désastre. Pour d'autres
cela ne va jamais assez vite. On dirait des ogres. Ce constat est douloureux pour tous ceux et celles qui ont eu à coeur d'enseigner et qui se sont vus dans l'obligation de quitter le métier
prématurément pour ne pas se faire les complices de ce système pervers et défaillant.


Les ministres qui se succèdent ne comprennent absolument rien à l'état du terrain, c'est infiniment triste et immensément dommage. L'éducation est à repenser totalement en profondeur. à mon
humble avis, elle devrait être du ressort de tous. Il faudrait y inclure la prévention sanitaire tous azimuts.  Les économies à réaliser dans l'assurance maladie passeront forcément par
là, tôt ou tard. J'ai tenté de le dire à plusieurs reprises, j'ai eu l'impression de parler hébreu. Mais je ne suis pas pessimiste car je sais qu'il faudra impérativement redresser la barre, car
dans ces deux domaines que sont l'éducation et la santé, il est humainement impensable de régresser durablement.


 


En attendant, trouvons l'inspiration dans le silence et la prière.



Recherche

Articles Récents