Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 09:55

 

Nous entendons très souvent les mots « schizo » et « parano » dans les conversations. Nous les utilisons de manière exagérée. Que veulent-ils dire vraiment?

 

En Grec schizo signifie « coupure ». En langage courant et familier nous avons gardé le mot grec. Le milieu médical utilise depuis 1911 le mot « schizophrénie ». Il définit une maladie mentale extrêmement grave. C'est une psychose chronique avec des idées délirantes, des hallucinations auditives et visuelles, une perte de contact avec la réalité, une dissociation(1) de la personnalité, une dislocation de la vie affective et intellectuelle. Les schizophrènes souffrent. Les suicides sont fréquents. Les meurtres sont exceptionnels mais souvent très médiatisés. Le « schizo » est surtout dangereux pour lui-même. La maladie débute à l'adolescence ou chez l'adulte jeune. Il y aurait actuellement dans notre pays un peu plus de 400 000 personnes suivies médicalement. Pendant des années la schizophrénie a été expliquée par une mauvaise relation entre la mère et l'enfant en bas âge. Aujourd'hui les progrès de la génétique et des images du cerveau donnent à penser que la maladie est due à des anomalies du cerveau. Il existe des cas de guérison. Mais le pourcentage est faible. L'utilisation de médicaments appropriés, le suivi médical régulier, l'entourage familial et social permettent de soigner les schizophrènes.

 

(1) dissociation de la personnalité: perte de l'association des différentes instances telles que l'affectivité, la volonté, les fonctions intellectuelles, les capacités de raisonnement et de synthèse.

 

Le poète Antonin Artaud, le physicien Isaac Newton, le musicien Syd Barrett (fondateur des Pink Floyd), le peintre Van Gogh ainsi que le philosophe Socrate sont des schizophrènes célèbres.

 

147px-Van_Gogh_Self-Portrait_with_Grey_Felt_Hat_1886-87_Rij.jpg

 

Auto-portrait Vincent Van Gogh. Source photo: Google Images.

 

 

 

Citations:

 

« Je suis schizophrène, et moi aussi. » (Carl Gustav Jung)

 

« Si quelqu'un parle à Dieu, il prie. Si Dieu parle à quelqu'un c'est un schizophrène. » (Thomas Sasz)

 

Pour en savoir plus:

 

 

http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/schizophrenie

 

« La schizophrénie » par Catherine Tobin aux Editions Odile Jacob.  ISBN 2-7381-0637-4

(Edité en 1998, re-édité en 2004)

 

 

« Parano » est un raccourci de paranoïa. C'est un mot lui aussi d'origine grecque. « Para » se traduit par « à côté » et « noia » par « esprit ». C'est une maladie mentale, une psychose. Le paranoïaque a des dérèglements de la pensée dont il a rarement conscience.La paranoïa est une trouble mental: difficultés relationnelles, troubles du comportement, sentiment de persécution qui peut aller jusqu'au délire. Le malade croit qu'il est persécuté, menacé par des personnes. La relation thérapeutique avec le patient paranoïaque est difficile. Les psychotiques ont des rapports humains plus compliqués que les personnes en bonne santé. Ils sont plus influencés par leurs émotions qui déforment la réalité. Pour les soigner il est important de travailler en équipe. Et d'utiliser des médicaments neuroleptiques. (2) Il faut faire la différence entre un caractère paranoïaque et un délire paranoïaque. Toute personne qui a des tendances paranoïaques ne devient pas forcément malade. Depuis quelques années, dans le langage courant et journalistique, « parano » est souvent utilisé pour désigner des traits de personnalités chez des personnes très méfiantes mais pas malades pour autant.

 

(2) Un neuroleptique est une molécule chimique. Elle agit sur le système nerveux et sur l'activité du cerveau.

 

 

Pour en savoir plus: Le film « El »de Luis Bunuel, 1952, disponible en DVD. Francesco, riche propriétaire foncier, s'enfonce lentement dans la paranoïa et détruit sa vie conjugale.

 

Citation: "Je sais que je suis paranoïaque mais ce n'est pas parce que je suis paranoïaque qu'ils ne sont pas tous après moi." (Pierre Desproges)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Annick Naux
commenter cet article

commentaires

CLEMENT 07/04/2014 11:49


Ces deux termes sont galvaudés : c'est bien de les recadrer dans leur contexte... Orane

Recherche

Articles Récents