Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 09:22

"Pourquoi dans les grammaires, pour apprendre la conjugaison des verbes du premier groupe, choisit-on toujours le verbe aimer? Il existe tellement de verbes ordinaires du premier groupe, pourquoi avoir pris un verbe extraordinaire? Si on s'en sert trop, on va l'user. Aimer n'est pas un verbe pour tous les jours. C'est un verbe fragile, on a très rarement l'occasion de l'utiliser. Comme le service en cristal de bonne-maman. On le garde précieusement dans le buffet de la salle à manger. On ne le sort que pour les fêtes ou les grandes occasions, et on tremble de le casser. Pourquoi mettre le verbe aimer à tous les temps, à tous les modes, à toutes les sauces? J'aime Mozart, j'aime ma mère, j'aime les frites... Il ne faut pas s'en servir à tout bout de champ, à l'avoir toujours dans la bouche, il va perdre son goût, comme le chewing-gum."

Pages 86/87 de "Poète et paysan"  de Jean Louis Fournier, édition Stock, mai 2010.

 

2928836369_ee127bb549.jpg

Source: Flickr - Commentaire: " Plaignez-vous que les roses ont des épines alors que tous les buissons d'épines n'ont pas de roses..."

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

CLEMENT 14/01/2013 11:35


C'est tellement vrai ! Il ne nous reste plus qu'à trouver ou inventer un verbe réservé à l'amour-sentiment... Et ce poème est très beau aussi...


Oane

Recherche

Articles Récents