Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 13:11

De l'agriculture en Suède et dans la littérature:

"(...) Je repousse la question de l'investissement de jour en jour en me bornant à essayer de maintenir le navire à flot. Je suis d'une autre époque, un temps où les gens s'entraidaient pour la moisson d'automne, où on organisait des marches de protestation, où on maîtrisait toutes les étapes de la production.J'ai lu l'autre jour que se rendre service et se renvoyer l'ascenseur entre paysans, c'est terriblement dépassé, on doit penser marketing! Se faire payer le moindre petit truc qu'on fait! Louer des museaux à la journée aux gens qui veulent désherber leur terrain! (...) Et puis, nous les paysans, on ne doit plus avoir notre propre parc de machines, ça devient trop onéreux, il faut mutualiser! Oui, oui, volontiers, avec les autres paysans du village mais il se trouve qu'il y en a plus.(...) En même temps on nous rebat les oreilles avec le paysage qu'on doit soigner gratis, et on doit accueillir des écoles et des crèches pour des visisites guidées et programmer des journées bucoliques pour les touristes, c'est ce que disent les gens qui se plaignent du prix du lait mais qui sans sourciller paient le double pour de l'eau sucrée colorée avec des bulles! Seigneur Dieu, dis-moi que je rêve!(...)"

Extrait de "Le caveau de famille" de Katarina Mazetti. Pages 223/224. Aux éditions Gaïa Babel.

suede3.jpg

 

Source photo: google images.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

André Lugardon 08/03/2013 16:31


Oui c'est la remarque je me suis faite aussi en lisant ces passages que j'ai re-copiés ce matin.

CLEMENT 08/03/2013 14:44


voilà résumée dans ces 3 articles, la situation de l'agriculture en Suède, mais aussi en France et probablement dans toute l'UE...


Orane

Recherche

Articles Récents