Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 12:22

"Le monde, dont nous sommes tour à tour les taches ou les pinceaux." (page 71)

 

"Je veux m'enraciner, devenir de la terre après avoir été du vent. J'étais enchaîné à l'obsession du mouvement, drogué d'espace. Je courais après le temps. Je croyais qu'il se cachait au fond des horizons. (...) L'homme libre possède le temps. L'homme qui maîtrise l'espace est simplement puissant. En ville, les minutes, les heures, les années nous échappent. Elles coulent de la plaie du temps blessé. Dans la cabane, le temps se calme. Il se couche à vos pieds en vieux chien gentil et, soudain, on ne sait même plus qu'il est là. Je suis libre parce que mes jours le sont." (page 72)

 

Extraits de "Dans les forêts de Sibérie" de Sylvain Tesson, NRF, Gallimard.

 

2824993426_1a677088aa.jpg

 

Photo Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

CLEMENT 12/06/2012 13:30


"La cabane" est le rêve de bien d'enfants, l'endroit où l'espace et le temps ne comptent plus où ils se confondent... où on peut s'inventer un monde à soi meilleur, plus beau qui donne à rêver...
je suppose que les paysages de Sibérie et ce que j'en ai vu dans des reportage le confirme, sont des endroits magiques où planter sa cabane pour redevir un enfant ou un aventurier !


Orane


 

Recherche

Articles Récents