Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 10:21

"L’espérance est le songe d’un homme éveillé."

 

[Aristote]

 

43090390_11d22165b0.jpg

 

4591258140_432453555a.jpg

 

Photos Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by André Lugardon - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

jf sadys 12/11/2010 18:09



Bonsoir Fa #; l'ancien instit que je reste est d'accord avec ce que vous écrivez et proposez. Je sais que vous n'aimez pas trop que je me lance dans des discours poltiques mais je pense que ce
qui caractérise notre époque c'est le double langage de la classe politique. Depuis 1974 les réformes auxquelles nous assistons ne sont pas faites pour sauver le système scolaire mais pour le
mettre en difficulté. C'est ma conviction profonde. Mais tout est toujours présenté pour notre plus grand bien et pour le plus grand bien de nos enfants. Le tragique de la situation présente pour
moi est que nous n'avons pas de Lula ou de Chavez. Je vous propose de jeter un oeil sur le blog suivant qui est celui d'une excellente élève qui habite dans la forêt à quelques kilomètres de chez
moi. Voici le lien: http://ora-min.blogspot.com/



fa# 12/11/2010 15:05



En lisant un article assorti d'une photo plus vraie que nature sur le journal La Croix à propos  de la réinsertion scolaire de quelques jeunes  en difficulté, on se demande comment font
certains décideurs pour que tout fonctionne aussi mal à l'école, malgré leurs bonnes intentions . (le copier/coller de l'article n'a pas fonctionné)


À croire que pour eux la jeunesse se gère comme des troupeaux de bêtes sauvages que l'on déplacerait ici ou là en fonction des disponibilités ou des capacités d'accueil de tel ou tel collège
ou lycée. Les élèves ne sont pas des paquets que l'on retire d'ici pour les replacer là. Ou alors il faut réfléchir de façon pragmatique, humaine et surtout très concrète à ces
changements.


Cette évolution des choses est en effet désespérante.


Je propose la solution suivante pour bien analyser les problèmes :


Que l'on place pendant au moins six mois, les ministres et les docteurs en sciences de l'éducation, seuls,  dans des classes difficiles, dans les mêmes conditions que celles où sont
placés les jeunes enseignants , sans aucune aide d'aucune sorte, sans garde du corps,  et qu'à la suite de cette expérience originale, grandeur nature, ils constatent , évaluent, et
proposent des solutions adaptées aux difficultés rencontrées, loin de toute théorie. Chiche ?


Alors, l'espérance ne sera pas rêvée en termes intellectuels écrits sur le papier, mais enracinée et vécue dans la vie quotidienne, elle pourra sans doute enfin émerger, prendre forme dans la
réalité et devenir concrète et efficace. C'est urgent !


 



Recherche

Articles Récents