Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:26

"La vie serait courte sans les malheurs qui la rendent longue."

 

Publius Syrus

 

« La seule chose après laquelle nous languissons durant notre existence, qui nous fait soupirer et gémir et souffrir toutes sortes de doucereuses nausées, c'est le souvenir de quelque félicité perdue que l'on a sans doute éprouvée dans le sein maternel et qui ne saurait se reproduire (mais nous nous refusons à l'admettre ) que dans la mort. Mais qui souhaite mourir? »

 

 

Jack Kerouac.  

 

 

5625947318_d25852a0ef.jpg

 

Source photo: Flickr.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mathilde Jougla - dans journalperso
commenter cet article

commentaires

CLEMENT 13/01/2014 11:15


Si on prend la peine de suivre le lien, on n'est plus étonné de savoir que la seule félicité à laquelle il pense se trouve près de sa mère, via la mort ! Je n'y crois pas une seconde : je
pense plutôt que les petits bonheurs accumulés tout au long de la vie, reviennent nous faire sourire et oublier un instant le malheur peut-être présent ! Orane

Recherche

Articles Récents